Format des citations

  • Les citations doivent être traduites en français (ou en anglais, en fonction de la langue dans laquelle l’article est rédigé) si l’original est dans une langue autre que le français ou l’anglais. Dans l’éventualité où il n’existerait pas de traduction canonique, l’auteur devra proposer sa propre traduction et le mentionner en note de bas de page.
  • Il n’est pas nécessaire de citer un texte dans la langue de publication originale. En revanche, nous recommandons fortement de référer aux éditions critiques qui font majoritairement autorité au sein du corpus auquel vous souhaitez contribuer, cela en vue d’intégrer harmonieusement votre apport aux pratiques usuelles de la communauté scientifique. Par exemple, un article portant sur la philosophie kantienne s’en remettra généralement à l’Akademieausgabe von Immanuel Kants Gesammelten Werken.
  • De même, nous vous conseillons d’utiliser la pagination spécifique faisant autorité dans votre domaine de recherche, notamment pour les textes grecs. Par exemple, un article qui se réfère à La République de Platon devra utiliser la pagination estienne.
  • Il n’est pas nécessaire de traduire un mot seul qui serait évoqué dans le corps du texte ou dans les notes de bas de pages, quelque soit la langue de ce mot. Il faudra en revanche le mettre en italique.

Exemple : « Ce système méthodologique se rapprocherait plutôt de l’Aufhebung hégélienne ».

  • Les citations courte (1, 2, 3 lignes) doivent être formatées comme suit :

1. Guillemet ouvrant (suivit d’un espace insécable).
2. Citation.
3. Appel de note.
4. Guillemet fermant (précédé d’un espace insécable).
5. Ponctuation.

Exemple : « Ceci est une citation courte2 ».

Assurez-vous que la première lettre du mot qui suit deux points soit en minuscule et placez-la entre crochets si elle est en majuscule dans le texte initial.

  • Les citations longues (3 lignes et plus) doivent être mises en retrait et la taille de la police doit être d’un point de moins que celle utilisée pour le corps du texte. L’usage des guillemets n’est alors pas nécessaire et l’appel de note précède le point final.

Exemple : voici un exemple de citation longue :

Cette conception de l’objectif des sciences est controversée. On pourrait penser que de fausses prémisses risquent fort de mener à de mauvaises prédictions. Comprendre les véritables lois ou mécanismes à l’œuvre dans le monde garanti peut-être des prédictions plus précises, plus adéquates, ou plus nuancées3.

Assurez-vous que la première lettre du mot qui suit les deux points soit en minuscule et placez-la entre crochets si elle est en majuscule dans le texte initial.

Pour signaler que vous avez modifié ou tronqué le contenu d’une citation, utilisez les crochets.

Exemples:
– « La conception la plus naïve est de penser que le nombre est quelque chose comme un tas, […] où les choses figurent en chair et en os ».
– « La conception la plus naïve est de penser que cela [le nombre] est quelque chose comme un tas ».
– Frege affirme en effet que « [la] conception la plus naïve est de penser que le nombre est quelque chose comme un tas ».
*Citations tirées de Frege, G. (1971), « Compte rendu de Philosophie der Arithmetik I de E. G. Husserl », dans Écrits logiques et philosophiques, trad. C. Imbert, Paris, Points, p. 142-159.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.